René Laporte
25 janv. 2018

Visite Virtuelle de la maison de la musique

0 commentaire

 

 

Derniers posts
  • René Laporte
    20 mars 2018

    Quelques semaines déjà depuis la tenue de l’évènement et je ne peux toujours pas me résigner à laisser aller les dernières notes de l’opus 111 qui résonnent encore en moi comme elles résonnaient dimanche 18 février quelques poussières passées minuit, sous les ovations nourries d’un public conquis, entre les murs de la salle Georges Codling de Sorel Tracy au terme de ce grand marathon pianistique qu’aura été Beethoven 32. Il y a déjà plusieurs mois que cette plage horaire était réservée à mon agenda. Depuis, et exponentiellement à l’approche de la fameuse date, l’enthousiasme et l’excitation ne faisaient que croître de jour en jour. Certes, je m’attendais à faire quelques découvertes intéressantes, peut-être même dans le meilleur des cas à y dénicher quelques perles d’interprétation, mais j’étais loin de me douter qu’au delà de l’évènement, j’y vivrais une expérience d’une intensité peu commune qui laisserait assurément en moi une empreinte indélébile. Le projet était ambitieux, un peu fou. L’idée de rassembler 16 pianistes menant de front études et carrières sur plus d’un continent à Sorel-Tracy pour cette célébration de l’œuvre de Beethoven représentait un défi de taille, défi que la dynamique équipe de la Maison de la musique et leurs partenaires ont su relever avec brio. Cette magnifique folie aura permis au public de vivre une rencontre intime avec l’œuvre du compositeur. Quel privilège inouï que de pouvoir en une seule journée survoler le travail d’une vie entière à quelques années près. Quel plaisir de se laisser d’abord apprivoiser, séduire même par la candeur et la félicité des sonates de jeunesse, d’explorer par la suite l’évolution de la forme, la métamorphose du discours, se faire happer de plein fouet par la passion, la fougue, la vivacité, le tumulte des sonates de mi-parcours, puis suivre enfin le compositeur pas à pas, dans ce voyage complexe, ardu et éminemment intérieur dont témoignent les dernières sonates. Près de 12h après le début de cette prestation absolument unique, on pouvait presque entendre le pouls du public entre chaque mouvement, public toujours et encore davantage qu’au début, suspendu dans le silence le plus absolu, à chaque note, chaque soupir, chaque inflexion de chacun des pianistes de cette fort impressionnante distribution artistique. L’heure était déjà bien avancée lorsque l’exigeante sonate Hammerklavier interprétée par la flamboyante et très élégante Mari Kodama fût achevée. C’est presque avec étonnement que je m’entendis chuchoter à une enseignante de piano qui m’accompagnait : « Il n’en reste que 3!?… Ça ne peut pas finir ainsi… déjà?». Cette impression vive, crue, presque cinglante qui vous prend au cœur alors qu’au terme d’une longue nuit d’amour que l’on souhaite éternelle, il faut consentir à se dire au revoir, sentiment par ailleurs largement partagé par tous ceux qui sont restés jusqu’aux dernières notes de l’opus 111. Un immense merci aux allumeurs de réverbères qu’auront été les instigateurs de ce projet insensé, ainsi qu’aux formidables artistes qui auront su insuffler ce qu’il fallait de talent, de travail, d’engagement et de magie pour nous offrir à tous et à toutes ce présent des plus inoubliables. Merci Nathalie
  • René Laporte
    23 févr. 2018

    Sorel-Tracy - 17 février 2018 Un événement extraordinaire s’est tenu, ce samedi à la salle George-Codling du Marché des arts Desjardins de Sorel-Tracy. En effet, seize pianistes se sont partagé la scène pour nous offrir l’intégrale des 32 sonates de Ludwig Van Beethoven. Sous la houlette du directeur artistique, le pianiste et pédagogue réputé Richard Raymond, le concert a débuté vers 9h pour se poursuivre jusqu’à minuit, respectant l’horaire établie. C’est la Maison de la musique de Sorel-Tracy qui a produit ce concert historique, dans le cadre de son Festival-concours Pierre de-Saurel. L’idée a germé l’été dernier, lors du camp musical de Richard Raymond, dans la tête de l’infatigable directrice générale de la Maison Rachel Doyon. Mme Doyon et M Raymond ont ensuite recruté les pianistes pour réaliser ce projet de l’intégrale des 32 sonates de Beethoven, jouées en une seule journée. Ce qui a piquer la curiosité des médias nationaux qui ont invité Mme Doyon pour raconter la petite histoire de la Maison de musique de Sorel-Tracy et de ce concert hors norme. Les pianistes, venant de partout et certains de réputation internationale, ont accepté l’invitation avec enthousiasme. Ils voulaient tous participer à ce concert. Mari Kodama, Sheriy Salov, Frederic Chiu, Anne-Marie Dubois, Jean-Michel Dubé, Romain Pollet, Jean-Philippe Sylvestre, Marka Bournaki, Guillaume Martineau, Antoine Laporte, Steven Massicotte, Laurence Manning, Zhan Hong Xiao, Christine Pan, Xiaoyu Liu et Richard Raymond se sont partagé les 32 sonates. Dès 9h, le maître de cérémonies, André Champagne lançait ce marathon musical qui s’est terminé 15 heures plus tard sous les applaudissements nourris du public. Le concert était divisé en quatre blocs de trois heures. Les artistes ont exécuté leurs performances sur un Piano Esmonde White Yamaha de 9 pieds qui résonnait à pleine grandeur de la magnifique salle de concerts George-Codling du Marché des arts Desjardins. Selon quelques experts sur place, ce concert marathon a rendu justice aux sonates de Beethoven, montrant l’évolution du compositeur dans son travail tout au long de sa vie. Tous les musiciens ont été très bons et généreux, Salov a touché l’auditoire avec l’adagio de la sonate n°3 en do majeur opus 2 n°3.Mari Kodama a magnifiquement interprété Hammerklavier (sonate n°29 en si bémol majeur), quant à lui, Richard Raymond a été magistral dans la sonate de clôture du concert, la sonate n°32 en do mineur opus 111. Le concert s’est terminée peu après minuit, témoignant ainsi de la solidité de l’organisation. Une équipe de bénévoles a secondé Rachel Doyon et son adjointe Lydia Fernandez pour cette journée mémorable. La direction désire remercier M Richard Raymond à la direction artistique, André Champagne à l'animation, l’équipe de bénévoles ainsi que ses commanditaires : Desjardins, Sorel-Tracy, MRC Pierre de-Saurel, Madeleine et Alain Goulet, Canimex, Finkl steel, Sylvain Rochon, Louis Plamondon, Radio-Classique, CJSO 101,7, Mongeon et fils, SorelTracy Magazine, Les 2 rives et IPIX TV.
  • communication MDMST
    12 sept. 2017

    Ne manquez pas notre programmation... Une 8e édition extraordinaire, musique de jeux vidéo version musique de chambre, du jazz avec Donato, une virée littéraire-culture et Matthieu Léveillé, chansonnier. Visitez notre page : Journées de la Culture
logo officiel rsmq (3)_edited.jpg

© 2018 - La Maison de la musique de Sorel-Tracy | Sorel-Tracy | 450-855-3886 | info@maisondelamusique.org

logo festival2014v.jpg